Aller au contenu

Didier VIVIERS, Mario TELÒ, Robert TOMBS, Andrew GAMBLE Visions du Monde/Reading the complexity of the World
The UK between isolationism and global Britain: a debate

Date : 03.10.2018 — Vidéo 121 min.

Propos recueillis auprès du Secrétaire perpétuel, Prof. Didier Viviers :

À l'image de son architecture qui jette des ponts entre des styles différents, nous avons voulu, avec ces rencontres internationales, faire de l'Académie un espace de transition entre le monde « local » et le monde « global ». Notre objectif revient à traduire des enjeux internationaux qui s'imposent de plus en plus dans notre vie quotidienne et à répondre de manière pro-active au caractère de plus en plus global de Bruxelles. Rappelons, s'il fallait étayer ce constat, que Bruxelles occupe la deuxième place en termes de personnel diplomatique à l'échelle mondiale.
Ces enjeux, nous entendons aider à leur compréhension, en en décodant le sens et la complexité, au profit de notre public habituel, des académiciens, des diplomates ou membres de l'Administration des Affaires étrangères fédérale et communautaire, des « européanistes » de la Commission européenne et des professeurs et doctorants de nos universités.

La formule choisie est simple, accessible et fédératrice de publics et d'intérêts multiples. Il s'agira, en ciblant quatre ou cinq Rencontres internationales par an, de permettre à des personnalités de milieux scientifiques ou diplomatiques internationaux de s'exprimer sur leur vision des Relations internationales et de la gouvernance globale.
Pour préparer ces Rencontres, nous ne sommes ni seuls, ni démunis. Nous bénéficions de l'expertise et des contacts de membres de dimension internationale que nous avons élus ces dernières années dans nos Classes et d'un travail en partenariat avec les diplomates et administrations de la Communauté française et du Fédéral. Nous collaborerons également avec les délégations, ambassades, instituts des pays concernés, présents à Bruxelles, comme c'est le cas pour la première séance organisée avec le soutien de l'Institut Confucius et de l'Institut d'Études européennes de l'ULB et du professeur Mario Telò, membre de l'Académie.

Les premières Rencontres auront lieu début juin et seront consacrées à la/une vision de deux grandes puissances.

In our increasingly complex and unstable world, it is important to understand how each region, each culture, each relevant State articulates local concerns and global issues. It is important to know the various perceptions and visions of the relationships that exist, or could be developed, between global performers.

In the heart of the European capital, the Royal Academy of Belgium is committed to hearing and discussing different readings, and measuring their convergence as well as their antagonisms. It is the ideal place for the gathering of scientists, politicians, diplomats, officials of European and World institutions, or any curious mind. The « Rencontres internationales de l’Académie royale de Belgique » will allow participants to build their own representation of the complexity of relations between states, regions and cultures of the globalized world.

Les plus récents