Aller au contenu

Jean-Marie PRADIER Le vivant, l'imaginaire et le regard ou l'érotique de la scène

Date : 06.02.2009 — Audio 97 min.

Les arts du spectacle vivant posent à la recherche scientifique des questions transversales portant sur :

- la validité du modèle de représentation et sa relation à l'objet d'analyse : comment peut-on rendre compte de pratiques croisées, complexes et protéiformes (théâtre, danse, opéra, cirque, arts de la rue, concert),
- la notation : sur quel corpus travailler (le "texte", la matérialité de la représentation, l'image, l'événement, la construction par le spectateur), quel point de vue adopter (la production ou la réception), comment capter ou segmenter l'objet observable, comment définir l'observateur ?
- le rapport entre théorie et pratique : comment théoriser une pratique souvent insaisissable (certains n'hésitent pas à taxer le spectacle vivant de scandale de la théorie), comment appréhender la dimension interculturelle des patrimoines vivants et comprendre l'enjeu socio-culturel des pratiques artistiques ?

La théâtrologie d'abord, les sciences du spectacle ensuite ont tenté d'apporter des réponses à ces questions, par une ouverture pluridisciplinaire mobilisant notamment la sémiotique, l'anthropologie, la sociologie, l'historiographie, l'esthétique. Depuis un certain nombre d'années, des disciplines nouvelles (ethnoscénologie, sémiologie du spectacle, pédagogie de la mise en scène) placent la pluridisciplinarité voire la transdisciplinarité au cœur du débat, suscitant une réflexion sur le processus d'étude même. En dialogue avec quatre chercheurs du programme Erasmus Mundus en étude du spectacle vivant, le titulaire interrogera, à partir de divers horizons culturels, les paradigmes, méthodes et corpus qui réorganisent aujourd'hui le paysage de la recherche en arts du spectacle vivant.

Les plus récents