Aller au contenu

Bernard COLETTE Démocratie et liberté philosophique dans l’Antiquité

Date : 26.04.2017 — Audio 81 min.

Ce cours-conférence a pour but d’examiner le rôle et l’importance de la conception démocratique de la liberté, telle qu’elle s’est développée à Athènes au Ve siècle avant notre ère, dans le développement de la notion philosophique de liberté (chez des auteurs tels que Platon, Aristote, Philon d’Alexandrie et les stoïciens). Pour ce faire, nous nous concentrerons sur le lien existant entre deux notions philosophiques importantes, celles d’exousia (licence, droit, permission) et d’autexousion (libre arbitre).

Le terme autexousion a eu une postérité exceptionnelle puisqu’il est à l’origine du liberum arbitrium adopté par les premiers penseurs chrétiens à partir du IIesiècle (Justin Martyr). L’origine de ce terme reste en revanche obscure et il n’existe pas de recherche approfondie à ce sujet. Nos sources indiquent seulement que les premières utilisations (conservées) du terme d’autexousion remontent à Philon d’Alexandrie et au stoïcien Musonius Rufus.

Pour éclairer l’émergence de la notion d’autexousion et, avec elle, la naissance du libre arbitre, nous examinerons le lien qu’elle entretient avec celle d’exousia, terme qui est au cœur de la conception démocratique de la liberté, comprise comme « la licence /le droit de faire tout ce que l’on veut ». En remontant de Platon à Philon et aux Stoïciens (Musonius et Épictète), nous verrons comment ce qui, au départ, n’était qu’une conception politique de la liberté, va donner naissance à l’idée proprement philosophique selon laquelle la liberté suppose la possession d’un pouvoir « souverain (autexousion) » sur soi-même.

Les plus récents