Aller au contenu

Samuele FURFARI Énergie : tout devient-il « smart » ?

Date : 10.10.2017 — Vidéo 84 min. — Audio 84 min.

La politique et la géopolitique de l'énergie subissent des changements en profondeur grâce aux nombreuses évolutions et parfois révolutions technologiques. Cette leçon abordera les changements qui conduisent à adjoindre le qualificatif « Smart » à toutes ces nouveautés.

En matière d'urbanismes, on assiste dans certaines zones du monde à l'émergence des villes intelligentes. Internet et la technologie de l'information pénètrent en profondeur la gestion de la mobilité, de la qualité de l'air et de la sécurité. Des exemples concrets d'évolutions des « Smart Cities » les plus impressionnantes les unes que les autres nous serviront à montrer que la ville du futur ne consiste pas à transformer nos centres urbains en campagne mais à y vivre avec le maximum de confort et sécurité en profitant pleinement de la technologie de l'information.

Un autre domaine où le qualificatif s'est implanté est celui du réseau électrique intelligent. Afin d'absorber plus d'électricité intermittente (éolienne et solaire) le réseau électrique qui était déjà largement « intelligent » doit encore évoluer afin d'être en mesure d'absorber le caractère aléatoire à la fois de la génération électrique et celui de la demande des consommateurs. Le corolaire de ce réseau intelligent est le compteur intelligent qui va permettre à « l'Internet des choses » de pénétrer dans nos maisons.

Nous verrons que ces évolutions, tout en ajoutant du confort, permettront une meilleure efficacité énergétique, l'informatique palliant aux comportements humains qui ne sont pas toujours vertueux. On se demandera si cette évolution est de nature à réduire la demande mondiale en énergie ou non et partant à se préoccuper de l'approvisionnement « smart » de l'énergie.

Les plus récents