Aller au contenu

Henri VANHULST Fétis et sa bibliothèque

Date : 18.03.2015 — Vidéo 78 min. — Audio 78 min.

Le « Catalogue de la Bibliothèque de F. J. Fétis acquise par l’État belge » (1877) donne une idée imparfaite de la collection d’ouvrages, partitions manuscrites et éditions musicales anciennes que le premier directeur du Conservatoire royal de musique de Bruxelles s’est constituée en quatre décennies. En 1840, Il a ainsi dû puiser dans sa collection personnelle, afin de dédommager les bibliothèques parisiennes auxquelles il avait en 1833 omis de restituer des sources parfois rares qu’il leur avait empruntées. Au lendemain de la mort de Fétis (1871), le Conservatoire de Bruxelles n’a pas cherché à récupérer les documents qui lui appartenaient mais qui se trouvaient au domicile du directeur. Si le gouvernement décide en 1872 d’acheter la bibliothèque de Fétis et de la déposer à la Bibliothèque royale, le ministre de l’Intérieur décide en 1874, quelques semaines avant l’inauguration des bâtiments de la rue de la Régence, qu’« un certain nombre d’ouvrages classiques et modernes [de la bibliothèque de Fétis], qui peuvent être utiles pour l’enseignement du Conservatoire, sont cédés à cet établissement » et François-Auguste Gevaert, le nouveau directeur de l’établissement, est chargé de faire le choix qu'il a fait en fonction de ses intérêts personnels.

Écouter

Les plus récents