Aller au contenu

Pierre Kunsch Gérer le futur à travers les écueils de la complexité

Date : 24.02.2015 — Vidéo 69 min. — Audio 69 min.

Dans notre monde complexe et interconnecté nombre de décisions peuvent entraîner des conséquences malencontreuses qui sont souvent à charge de la collectivité. Je montrerai qu’une vision globale de la complexité des systèmes de décision s’avère indispensable pour éviter de telles situations et pour prendre de meilleures décisions. En effet, de multiples interactions entre toutes les composantes et tous les acteurs impliqués doivent être prises en compte ; elles sont de nature structurelle et dynamique, ce qui complique une forme de prévision des conséquences futures de la décision. De plus, comme elles n’impliquent pas des chaînes linéaires et proportionnelles entre causes et effets, elles donnent lieu au contraire à des causalités circulaires, des rétroactions (« feedbacks »), ou effets de retour, qui constituent autant de mécanismes de type boomerang parfois douloureux. J’illustrerai le traitement systémique à l’aide d’exemples dans l’actualité récente dans les domaines de l’économie et de la finance, de l’environnement et de la transition énergétique. Il ne s’agit pas de faire de la futurologie, mais de prendre les meilleures décisions possibles en anticipant les effets collatéraux désastreux. Pour bien gérer le futur, les décideurs ne devraient jamais faire l’économie d’une vision globale des systèmes dynamiques. Ceux-ci peuvent contribuer à « piloter » à travers tous les écueils de la complexité.

Écouter

Les plus récents