Aller au contenu

Jacques ROUËSSÉ Une histoire du cancer des Lumières au début du XIXe siècle
Présentation générale

Date : 11.03.2015 — Vidéo 63 min. — Audio 63 min.

La vision européenne sur le cancer au XVIIIe siècle est particulièrement intéressante. Sans avancées techniques spectaculaires, le développement de la méthode anatomo-clinique, qui compare les constatations cliniques à celles de l’autopsie, apporte une nouvelle rigueur dans la compréhension des maladies en réduisant l’importance de la théorie des humeurs. L’expérimentation plus rationnelle des nouveaux médicaments va s’inscrire progressivement dans le cadre de l’organisation hospitalière.

Sur les causes du cancer, les interrogations d’autrefois préfigurent souvent les nôtres. Certes, on soupçonne beaucoup plus d’agents responsables. Le premier révélé par les Lumières met en cause la suie de cheminées chez les petits ramoneurs. Le pouvoir carcinogène du psychisme, de l’alimentation, de l’environnement, de la « société moderne » est discuté comme aujourd’hui.

Les plus récents