Aller au contenu

Jacques JOSET Interview de Jacques JOSET, « Louis-Ferdinand Céline  »

Date : 04.04.2016 — Vidéo 4 min. — Audio 45 min.

Présentation des ouvrages : 

Louis-Ferdinand Céline : mort et vif... !

« Céline est un excellent écrivain, mais un parfait salaud » : c’est en ces termes que le maire de Paris, Bertrand Delanoë, s’est exprimé à l’occasion du retrait du cinquantième anniversaire de la mort de l’auteur de « Voyage au bout de la nuit » de la liste des célébrations nationales de l’année 2011.

Choisissant d’explorer dans un premier temps le dossier du « parfait salaud » avant d’examiner celui de « l’excellent écrivain », qui l’intéresse plus, Jacques Joset s’attache à dresser le portrait d’un Céline tout en contrastes et pétri de paradoxes. Faits biographiques avérés, corpus épistolaire, sans oublier les trop fameux pamphlets antisémites sont autant d’éléments mobilisés afin de dépasser l’indépassable problématique de l’idéologie célinienne et d’éclairer sous un angle original l’un des écrivains les plus marquants du XXsiècle.

|- Commander l'ouvrage ?

 

Louis-Ferdinand Céline : la manie de la perfection... !

Après avoir, dans un premier temps, reposé le problème préalable et inévitable de l’idéologie célinienne dans un précédent ouvrage (Louis-Ferdinand Céline : mort et vif… !), Jacques Joset aborde désormais l’examen de ce qui fait de Céline un des plus grands écrivains français du XXe siècle : son écriture.à cet effet, l’auteur la compare d’abord au style de Marcel Proust, globalement considéré d’une manière dédaigneuse par l’auteur de Voyage au bout de la nuit, et en rassemblant ensuite les caractéristiques de l’écriture célinienne procurées par le Docteur Destouches à différents moments de sa vie littéraire. L’ouvrage est une tentative originale de comprendre les raisons de l’ébranlement produit dans les lettres françaises par l’écriture célinienne, encore timide dans Voyage au bout de la nuit (1932) et radicale dans les œuvres de la trilogie allemande D’un château l’autre (1957), Nord (1960) et Rigodon (1969).

|- Commander l'ouvrage ?

Interview réalisée par Jacques Olivier.

Les plus récents