Aller au contenu

John MAY La démographie de l’Afrique sub-Saharienne
Défis et dividendes

Date : 12.10.2016 — Vidéo 85 min. — Audio 85 min.

Le XXIe siècle sera celui de la démographie africaine....

Le cours-conférence débutera par un rappel de l’évolution démographique du continent depuis 1500 jusqu’à nos jours, par rapport à la trajectoire des autres régions du monde.
Ensuite, l’exposé examinera les causes de cette évolution, en particulier le processus de transition démographique. Celle-ci a démarré dans la région avec la baisse de la mortalité, surtout infantile et juvénile. En revanche, la baisse de fécondité a débuté avec retard en Afrique sub-saharienne, à un rythme bien plus lent que dans les autres régions du monde et avec des arrêts plus ou moins longs dans la baisse.

C’est la poursuite, rapide ou non, de la baisse de la fécondité qui conditionnera l’évolution future de la population du continent. Les projections démographiques des Nations Unies font état d’une population africaine en croissance très rapide, et qui pourrait passer de 1,2 milliard de personnes en 2015 à 4,4 milliards en 2100. Les Africains représenteraient alors près de 40 % de la population mondiale.

Face à ces défis, on s’interrogera sur le climat africain des politiques de population. Doit-on parler d’un refus africain de la limitation des naissances ? Par ailleurs, l’évolution future de la population africaine et surtout de sa structure par âge déterminera la croissance socio-économique de l’Afrique, sa capacité à capter un premier dividende démographique et enfin son insertion dans l’économie-monde.

Les plus récents