Aller au contenu

Jean-Marie KLINKENBERG La langue, le citoyen et la politique

Date : 09.11.2016 — Vidéo 93 min. — Audio 93 min.

La langue est souvent vue comme un simple outil de communication, ou un vecteur culturel. Les Belges savent aussi qu’elle est un puissant facteur de démarcation des groupes et qu’elle représente un enjeu politique. Mais au-delà des affrontements linguistiques, d’autres enjeux sociaux se dessinent. C’est à travers la langue que le pouvoir se donne ou se refuse : dans un monde où communiquer est capital, régner sur elle représente un enjeu de taille. Et à l’ère du numérique, la langue est aussi un riche gisement économique.

À côté des politiques de la santé ou de l'environnement, nos sociétés démocratiques doivent donc inventer une politique de la langue, dont les objets sont nombreux : droits de l’usager à l’égard d’institutions publiques qui ne semblent pas faites pour lui ; droit du travailleur à travailler dans sa langue ; protection du consommateur face aux produits standardisés ; intégration des populations migrantes…

Les plus récents