Aller au contenu

Jean BRICMONT La théorie de Broglie-Bohm comme version rationnelle de la théorie quantique

Date : 27.10.2016 — Vidéo 75 min. — Audio 75 min.

La mécanique quantique est certainement la théorie physique la plus fondamentale de toutes : c'est sur elle que reposent la physique atomique et moléculaire, la chimie, la physique de l'état solide et celle des particules élémentaires. Elle est à la base de toutes les technologies de l'informatique et des télécommunications.

Pourtant, pour reprendre une formule du physicien Richard Feynman, c'est une théorie que « personne ne comprend ». De plus, comprise ou non, elle a engendré certains des plus importants débats et spéculations philosophiques du XXe siècle, concernant, entre autres : la question du déterminisme : la mécanique quantique signale-t-elle la fin de la vision déterministe du monde ?

Le rôle du « sujet humain » ou de l'observateur en sciences. Alors que, depuis Copernic, la science a eu tendance à décentrer l'homme dans l'univers, la mécanique quantique, avec l'emphase qu'elle met sur la notion d'observation, semble lui redonner un rôle essentiel.

La question de la localité. Est-ce que la mécanique quantique a montré qu'il pouvait exister des actions instantanées à distance ? Est-ce que cela justifierait certaines assertions jugées non scientifiques comme la télépathie ?

Le but du cours serait d'aborder ces questions à deux niveaux : d'abord expliquer pourquoi la mécanique quantique a engendré ces questions et quelles sont les réponses habituellement données ( en gros, oui aux deux premières questions et, souvent, non à la troisième ). Ensuite, expliquer pourquoi d'autres réponses sont possibles ( en gros, non aux deux premières questions et oui à la troisième, sauf sur la télépathie ). Ces réponses sont basées sur les travaux de Louis de Broglie, David Bohm et John Bell.

Les plus récents