Aller au contenu

Manuel COUVREUR, Frédéric DUSSENNE Les humeurs noires du « Prince rose »

Date : 05.05.2017 — Vidéo 52 min. — Audio 52 min.

Charles-Joseph de Ligne (1735-1814) a su séduire ses contemporains, de Voltaire à Goethe ou de Catherine II à Napoléon. Lui-même a forgé cette image de commensal spirituel de l’aristocratie politique et intellectuelle de son temps et la postérité a colporté l’image d’un « Rosarote Prinz ».

Ce « Prince rose » écrivait pourtant : « Je ris quand je vois que je ne suis pas connu sur quelques parties essentielles de mon caractère »… Le colloque confrontera cette autoreprésentation à la réalité matérielle des archives et des textes, selon trois axes : les choix politiques, le mode de vie et les conceptions esthétiques. Aussi, le prince et son œuvre seront-ils examinés par des chercheurs venus de disciplines diverses (histoire politique, économique ou urbaine, histoire de la littérature, de la musique ou du spectacle…).

Les plus récents