Aller au contenu

Firouzeh NAHAVANDI Marchandisation des parties du corps dans le Sud
Inégalités transnationales et défis de développement

Date : 17.02.2016 — Vidéo 63 min. — Audio 63 min.

Aujourd’hui, la pauvreté et les inégalités persistantes jointes à l’avancée des sciences, aux facilités de transport, à l’ouverture du monde et à l’idéologie néolibérale ont abouti à une nouvelle circulation de ressources du Sud vers le Nord. Tout comme dans les siècles précédents, et encore de nos temps, les matières premières du Sud étaient convoitées, nous assistons à l’explosion d’une « demande » pour les parties de corps (cheveux, reins, cornées...) pas toujours disponibles ou hors prix dans le Nord et à une délocalisation de certaines fonctions du corps comme la gestation. Ce processus peut être considéré comme une nouvelle appropriation des ressources du Sud découlant des problèmes de développement non résolus et créant à son tour de nouveaux problèmes de développement. Même si ces phénomènes ont également lieu dans les pays du Nord, leur étendue et leurs conséquences sont plus importantes dans les pays en développement. Le cycle proposé entend aborder la question, connue aujourd’hui sous l’appellation « marchandisation » du corps, dans une perspective « développement », ajoutant un nouvel angle d’éclairage à ceux qui existent déjà tels, entre autres, les approches éthique, médicale, juridique, ou économique.

Les plus récents